La révolution menstruelle sera culottée! 💥

Je vais être franche: mes règles et moi, on n’a jamais été fondamentalement très copines. Quelques jours par mois, je ne me sens pas bien du tout et je pense traîner un petit syndrome prémenstruel depuis de nombreuses années: j’ai souvent très mal au ventre, des douleurs dans les reins, je suis épuisée, et aussi carrément complètement absolument de mauvaise humeur: je peux hurler sur mes proches en ayant envie de m’auto-flageller dans la seconde qui suit, je suis capable de me mettre à pleurer parce que je me fais bousculer dans le bus ou, à l’inverse, parce que je vois un arc-en-ciel au loin… 😭 En bref, je me sens intensément vivre, mais c’est quand même parfois difficile. J’ai 35 ans, et il y a encore des moments où je me fais surprendre par cet orage mens(tr)uel qui s’abat sur moi! (#cellesquisaventsavent)

Malgré tout, ce truc relou qui m’est un peu tombé dessus alors que je n’avais que 11 ans et que je n’en savais pas encore grand chose, eh bien il a fallu que je l’apprivoise au fil des ans. De “ha mais c’est quoi ce truc dégueu” à “putain quelle chance d’être une femme quand même” en passant par “en fait c’est vraiment casse-bonbons (…) à gérer sur la durée, cette affaire“, j’ai eu le temps de m’en faire, des réflexions. Et de m’en poser, des questions. Vous aussi? 🚺

Alors résumons: voilà que début 2020, j’ai accumulé un nombre de gonfles gynécologiques petits soucis qui m’ont amené à repenser ma gestion de ce 20 à 25% de mon temps (mais oui les filles, faites le calcul, sur le mois, ça fait quand même beaucoup de jours où ça nous préoccupe un brin, même quand tout se passe bien). L’idée générale était d’abandonner la cup (que j’ai pourtant défendue corps et âme auprès de mes copines), et de trouver une autre solution, mais sans revenir aux traditionnels tampons / serviettes, d’emblée éliminés pour divers critères, notamment environnementaux.

Ma sœur m’a offert une culotte menstruelle et m’en a dit beaucoup de bien. Pour compléter, j’en ai ensuite commandé quelques unes j’en ai reçu d’autres en test de la part de la marque moodz, et j’ai donc pu me faire une opinion pendant plusieurs cycles et avec différents modèles. Voici ce qui m’a convaincue:

  • Sur le plan environnemental, quelle chance de ne pas avoir du remplacer la cup (pourtant bien pratique dans certains cas, mais impossible à continuer à utiliser pour moi) par des protections jetables. Bien entretenue, une culotte menstruelle durerait à peu près entre 3 et 5 ans, donc entre 36 et 60 cycles…
  • J’ai tout de suite été déçue en bien (entendez, être agréablement surprise 🇨🇭) par l’ergonomie des culottes reçues en test: certes elles sont un peu plus épaisses que mes sous-vêtements habituels, mais elles sont confortables, elles bougent avec moi, elles me suivent aussi bien en montagne que sur mon vélo. Bref, je les oublierais presque (si je n’étais pas un peu à la rue émotionnellement, quand même 🙄).
  • Il y a sur mes différentes culottes moodz un petit liseré doré, girly à souhait et tout à fait appréciable. C’est pas parce que je suis au fond du bac que je n’ai pas le droit à quelques paillettes sous mon pantalon. Na!
  • Les matériaux utilisés pour la fabrication des moodz sont certifiés (oeko tex standard 100), non toxiques et super efficaces. Les culottes sont dessinées en France et fabriquées au Portugal près de Lisbonne. Ce n’est pas la Suisse, mais c’est mieux que la Chine…
  • J’ai immédiatement trouvé ma taille (aka, ça taille juste!) et je suis certaine que la plupart des femmes trouveront facilement la leur: les culottes moodz vont du 34 au 48 (tailles françaises), ce qui offre les mêmes possibilités à de nombreuses femmes!
  • Avec trois-quatre culottes et un peu d’organisation (c’est pour cela qu’entre temps j’en ai quand même quelques unes de plus (😜), j’arrive sans soucis à gérer mon cycle, en les lavant à l’eau puis en machine, tout comme indiqué sur l’emballage. Il y a différents modèles en fonction du flux: en l’occurrence, sur le site de moodz, tu peux te repérer en regardant les fusées 🚀

Mais alors, la question qui revient c’est “est-ce que tu arrives à la mettre les jours de flux abondant”? Bon alors déjà, j’ai toujours eu de la peine à comparer mon flux avec d’autres, tout simplement parce que ce n’est pas une discussion récurrente que j’ai à l’apéro avec les copines. Alors… je fais de mon mieux pour vous répondre: oui, mes culottes menstruelles me permettent complètement d’assurer l’entier de ma semaine, même les premiers jours, où je change 1 à 2x dans la journée . Le reste du temps, je peux facilement porter une culotte sur une journée, puis changer pour la nuit. #commeçavoussaveztout 🤐

Dans tous les cas, le FAQ du site de moodz est très complet et pourra certainement répondre à de nombreuses questions plus individuelles. Une mention très spéciale aussi pour le compte Instagram de la marque: j’aime l’idée d’y voir des femmes libres et belles, une ligne éditoriale engagée… Il y a des conseils d’entretien de tes culottes et même de ton propre corps…🔥 Bref, fais le détour par ce compte si tu en as l’occasion!

Bon. Si on en vient au bilan: mon syndrôme pré-menstruel n’a pas disparu pour autant (à ce propos, si tu es sujette, je te conseille vivement le compte instagram @spmtamere), mais depuis ma révolution culottée je me sens juste mieux, sincèrement libre de mes mouvements, certes débordante de moi-même comme jamais (on mettra ça sur le compte de la rétention d’eau…) et les émotions encore plus à fleur de peau que d’habitude, mais aussi tellement reconnaissante envers ce corps qui marche et qui me porte au quotidien. 🌈

Pourquoi te dire tout cela, ici sur ce blog? Eh bien parce que je pense que 50% des femmes actives vivent ce phénomène mensuellement, qu’on en parle encore beaucoup trop peu, que cela soit entre nous ou avec nos mères et filles. ✊ Mais aussi parce que l’accès aux protections hygiéniques féminines devrait faire partie des droits fondamentaux, que la taxe actuellement appliquée sur les produits d’hygiène menstruelle (tva à 7,7%, c’est-à-dire que ce n’est pas considéré comme un produit de première nécessité 🙄) est inadmissible, que ce sujet soi-disant tabou nous intéresse en réalité toutes… Bref, pour moi cela ne fait aucun doute: les règles doivent changer! 😊 Et pour l’environnement, la liberté de mouvement et notre bien-être à toutes, la révolution menstruelle doit être culottée!

Girls, le sujet n’était pas facile à aborder pour moi… mais j’ai encore plein d’inspiration pour parler femmes, féminismes, corps et météo interne… 😉 J’espère que tu ne seras pas trop loin!

À très vite alors…

Louise

PS: La marque de culottes menstruelles moodz t’offre 10% de rabais sur ta prochaine commande. Entre le code MOODZGENEVE dans le champ prévu à cet effet une fois ta commande prête, et c’est parti! Bon à savoir: il n’y a pas de date limite pour ce code, youpiyououou! 🎉

PS2: Une culotte m’a été offerte contre l’écriture de cet article! #transparence

Laisse ton commentaire!