Activités et promenades autour d’Interlaken, dans l’Oberland bernois

Cette année, la tendance est de faire des vacances en Suisse, à la découverte de coins que nous connaissons encore peu. Je vais dans l’Oberland bernois autour d’Interlaken depuis ma plus tendre enfance (<3) et plusieurs personnes dans mon entourage m’ont demandé récemment quelques bons conseils de visites et de promenades. C’est une région très touristique d’ordinaire, cela peut donc valoir la peine de la visiter cet été. Alors voici une sélection très personnelle et non exhaustive de nos activités en famille préférées à faire autour d’Interlaken, plutôt côté Lac de Brienz.

Toutes ces activités et randonnées sont accessibles en transports publics, cela prend parfois un peu plus de temps, mais Der weg ist das Ziel, comme on dit si joliment en allemand…. Et ces vacances 2020 ne sont-elles pas placées sous la devise “Aussi vite que possible, aussi lentement que nécessaire?” 😉 Allez, c’est parti:

Ballenberg

Le Ballenberg, c’est un musée en plein air où l’on se promène à travers de superbes paysages à la rencontre de fermes et habitations de toutes les régions de Suisse. Pour moi qui voulais devenir fermière en Appenzell quand j’avais 7 ans (le scoop!), cela a toujours été un enchantement de visiter ce “musée” et d’aller à la découverte de la Suisse rurale. Les enfants ne sont pas en reste non plus: il y a de nombreuses démonstrations d’artisanats d’époque, des animaux à caresser, des jeux à découvrir, des recoins de vieilles fermes à fouiller, des gens costumés à saluer… et la journée passe ainsi à une vitesse folle! Il y a plusieurs restaurants où l’on se régale de spécialités suisses (miam un risotto tessinois, un ZüriGschnätzles ou des Bärner Rösti…) et plusieurs endroits prévus pour pique-niquer, parfois même dans des bouts de forêts très sauvages.

Il y a deux accès (depuis Brienz ou depuis Meiringen) au Ballenberg qui s’étend sur plus de 66ha et qu’on peut traverser à pied ou en calèche (payant). Poussettes et trottinettes bienvenues, néanmoins pas sur tous les chemins. Le programme des activités et animations (cuisson du pain dans un four à bois, broderie, dentelle, fabrication de beurre, de fromage, scierie, poterie, tissage, etc.) est adapté chaque jour et distribué à l’entrée. Sur cette base, je vous conseille de sélectionner quelques “coins” à visiter en particulier, car tout voir dans la journée est impossible. Mes maisons / activités coup de cœur: la maison touche à tout (maison 221: génial, un endroit où les petites mains peuvent toucher sans vergogne!), la droguerie et son jardin de plantes médicinales (maison 381), la maison des jeux d’époque (352), le moulin et la scierie (691 et 692), ainsi que l’ambiance joyeuse qui règne autour du pavillon de jeux et du carrousel d’époque.

Les chutes de Giessbach

Spectacle féérique à voir au bord du Lac de Brienz: les chutes de Giessbach, du torrent éponyme. 500 m de chutes d’eau et quatorze cascades, sans compter la vue imprenable sur le lac d’un bleu si particulier. On accède aux chutes par le pittoresque débarcadère de Giessbach (voir également “Une croisière en Lötschberg”, ci-dessous) et un petit funiculaire rouge plein de charme (le plus vieux d’Europe!) qui amène au Grand Hôtel Giessbach, un superbe bâtiment construit dans la deuxième moitié du XIXe siècle et sauvegardé de la démolition dans les années 1980. On peut aussi arriver par le Grand Hôtel (en car postal ou en voiture) et rayonner depuis là. Attention, le chemin qui monte le long des chutes est bien raide, il pourrait y avoir quelques jérémiades enfantines pendant le trajet… Une pause glace bien méritée sur la terrasse de l’hôtel plus tard, et c’est reparti pour de nouvelles aventures! Il y a également de nombreuses balades à faire là autour, notamment en direction d’Iseltwald par le bord du lac ou sur les hauteurs (sur ma todo-list pour cet été…).

Beatusweg

Je crois qu’il s’agit là de l’une des balades favorites des enfants et ils ne rechignent jamais à aller se promener sur le Beatusweg, le “chemin de Beatus”. La promenade est facile et agréable, le panorama sur les trois majestueuses montagnes Eiger, Mönch et Jungfrau est sublime, et l’on va sur les traces de l’histoire de ce fameux Saint Beatus, un moine irlandais qui aurait terrassé un terrible dragon qui séjournait dans des grottes au bord du Lac de Thoune (voir aussi ci-après au sujet des Grottes de Saint-Beatus). Le chemin didactique permet de se plonger dans cette légende avec des panneaux explicatifs tout au long des 3,5 km de marche. Mais ce que les enfants aiment surtout, ce sont les géniales structures de jeux naturelles qui jalonnent le parcours! On peut y faire de grandes pauses et y jouer des heures, en se prenant pour des chevaliers, des dragons, des navigatrices ou tout autre créature sortie de notre imagination… Ces haltes proposent également des foyers pour faire des feux, avec du bois déjà coupé (mais aussi une hache à disposition!) et des grilles pour y dorer les cervelas (même si c’est plus chouette au bout d’un bâton!): cela vaut la peine d’emporter tout cela avec soi.

Je recommande également la place de jeux du village de Beatenberg: avec le marchand de glaces pas trop loin, c’est un chouette endroit pour regarder ses notifications Instagram lire sur un banc pendant que les enfants s’amusent. Attention: le Beatusweg n’est pas une boucle. Depuis l’arrivée, il faut encore compter environ 20 minutes de marche pour rejoindre le point de départ (Waldegg, arrêt de car ou parking), ou alors prendre le car postal pour un arrêt.

Une croisière en Lötschberg

Rien de tel qu’un tour avec le DLS Lötschberg, superbe bateau Belle Époque de la flotte de la BLS, pour admirer le Lac de Brienz et ses rives depuis “l’intérieur”. Roues à aube, mécanismes des pistons fascinants à observer, peintures et dorures d’époque… et évidemment paysages à couper le souffle tout au long de la croisière. Le Lötschberg part tous les matins depuis Interlaken Ost. Cela vaut la peine de regarder les horaires à l’avance pour être certain de tomber sur le bon bateau, car les autres sont moins fascinants (même si le trajet et donc les paysages restent les mêmes). Il “monte” jusqu’à Brienz où il fait une pause et revient sur ses pas. L’aller-retour dure environ 3h, mais on peut évidemment s’arrêter dans l’un des ports pour… manger une glace, faire une halte à Giessbach (voir ci-dessus), faire l’aller jusqu’à Brienz et le retour en train… bref, les possibilités sont multiples!

Hors temps Covid, nous aimons prendre le Lötschberg les jours de pluie car il est moins fréquenté, mais aussi parce qu’il y a une très chouette salle de jeux dans la cale, où les enfants peuvent rester sous la surveillance d’une responsable, pendant que les parents s’extasient sur les paysages en buvant l’apéro sur le pont supérieur… 😉 Malheureusement, en raison de la situation actuelle, la salle de jeux n’est pas ouverte. Mais je le mentionne quand même, pour tous tes futurs séjours…!

Les gorges de l’Aar

Les gorges de l’Aar (Aareschlucht), tout près de Meiringen, sont très impressionnantes et offrent une possibilité de balade le long de falaises majestueuses, creusées par le fleuve depuis des millénaires. L’expérience marche aussi par mauvais temps: on est de toute façon un peu mouillé par le fleuve et certains passages peuvent d’ailleurs être glissants. Cela vaut donc la peine de s’équiper d’une veste de pluie et de bonnes chaussures. Je préfère arriver par l’entrée Ouest côté Meiringen et marcher vers l’Est côté Innertkirchen, simple habitude parce que cela monte moins dans ce sens.

Habitude qui garantit aussi le clou du spectacle: revenir au point de départ (pour rejoindre son véhicule ou une autre station de train) en train avec la ligne du Meiringen – Innertkirchen – Bahn (MIB). En effet, il s’agit d’un arrêt sur demande et si tu appuies à temps sur le bouton, le train s’arrête AU MILIEU d’un tunnel pour ouvrir ses portes et te récupérer. Et là tu montes dans le train telle une star, sous le regard des passagers interloqués… 😀 Trois petites minutes de trajet et te voilà à la station Aareschlucht West pour la suite de ta journée. Les poussettes ne peuvent pas circuler sur tout le chemin: il vaut mieux prendre un porte-bébé. Pour se restaurer, il y a deux restaurants aux deux extrémités, et une très chouette place de pique-nique avec place de jeux du côté West.

Mais aussi:

  • Le chemin des planètes (Planetenweg) de Ringgenberg: Une sympathique promenade au bord du lac de Brienz où l’on découvre au fur et à mesure le système solaire. Si tu pars depuis le soleil à Ringgenberg, ne manque pas de monter à l’église et au château, la vue est imprenable! Les panneaux et explications ne sont pas dingues mais les enfants aiment continuer la promenade à la recherche de la planète suivante. Tout est “à l’échelle” du système solaire. Le chemin longe le lac, puis l’Aar, et se termine dans la chouette réserve naturelle de Weissenau, au bord du lac de Thoune, où l’on peut d’ailleurs observer de magnifiques oiseaux.
  • Une baignade dans le Burgseeli de Ringgenberg: Le lac de Brienz étant très profond (173 m), il est aussi très froid… Pour profiter plus longuement des joies de la baignade, le Burgseeli de Ringgenberg est parfait! C’est comme une piscine, mais dans une tourbière: il y a des vestiaires, des frites et des glaces (trèèèès important!), mais la baignade se fait dans un cadre naturel et elle est surveillée.
  • La maquette de train Märklin à la Heimwehfluh: Petite, je demandais souvent à aller à la “Hämifluh”. Et j’ai été un peu déçue par les lieux défraîchis lorsque nous y sommes retournés en famille. Mais les enfants adorent: on monte en funiculaire et sur place on observe pendant de longues minutes tous les détails du circuit de train Märklin: locos, aiguillages, tunnels, collisions possibles etc. Il ne faut pas trop se formaliser avec la place de jeux et le cadre qui n’ont pas changé depuis les années 70: la vue est belle et les enfants sont contents!
  • Les grottes de Saint-Beatus: Je vous parlais ci-dessus du chemin de Saint Béat, voici les grottes du même nom! C’est toujours impressionnant de se rendre au “centre de la terre” et d’observer les stalagmites (qui Montent) et stalactites (qui Tescendent… désolée j’ai les moyens mnémotechniques que j’ai… :-D). La visite est assez interactive et on marche environ sur 1km jusqu’au “centre”, puis on ressort par le même chemin. Claustrophobes s’abstenir…
  • Évidemment, le coin regorge de magnifiques balades à faire sur des chemins balisés. On peut aussi s’arrêter dans un village et aller vers “les panneaux jaunes”, souvent au centre du village (arrêt de bus, poste, fontaine…), pour trouver une idée de destination. En général, il vaut mieux s’équiper d’une carte (ou de la géniale application Swiss Map), d’une gourde et de bonnes chaussures. Les panneaux jaunes indiquent les chemins de randonnée, les panneaux rouges et blanc annoncent les randonnées de montagnes, plus techniques (si tu veux en savoir plus sur les panneaux et la signalisation des chemins de randonnée, c’est ici!). Autour d’Interlaken, Habkern et la Lombachalp sont magnifiques, mais également le Saxettal ou le Justistal, très sauvage. Du côté de Brienz, privilégier Axalp (par exemple le Hinterburgseeli) et sa superbe vue!

Bon, ça faisait beaucoup d’informations, mais la région valait bien ça! 🙂 A la relecture de l’article, je me dis: “en fait ils vont savoir que je fais marcher les kids à coups de promesses de glaces”… Si tu as des questions ou d’autres idées, n’hésite pas à me laisser un petit commentaire.

Bel été et bon séjour dans l’Oberland Bernois!

Louise

Laisse ton commentaire!