fbpx
Aller au contenu

Ma voix verte pour la Cité de la musique! 💚

Oui à la Cité de la musique

Le 13 juin 2021, la population de la Ville de Genève est appelée à se prononcer sur le projet de Cité de la musique. Je sors des thématiques d’ordinaire abordées sur ce blog, mais pourquoi pas y prolonger mon engagement politique et associatif… Alors je profite de cet espace d’expression qui est le mien pour expliquer pourquoi je crois en ce projet. Et surtout pourquoi, avec mon cÅ“ur de genevoise et de verte, je voterai OUI à la Cité de la musique, le 13 juin 2021! 💚

Je m’engage pour la Cité de la musique,

  • Parce que la Haute école de musique HEM a un besoin crucial et urgent de disposer de locaux adéquats pour accueillir les quelque 600 étudiant·e·s qui s’y forment, dans différentes filières et disciplines;
  • Parce que la musique, c’est de la musique, et qu’opposer musique « classique » à musique « actuelle », c’est méconnaître ce qui fait la musique et le plaisir de la jouer, de l’écouter, de la partager…
  • Parce que le monde culturel et musical à Genève ne peut que bénéficier des externalités positives générées par un tel projet;
  • Parce que les deux institutions qui s’y installeront (OSR et HEM) prennent avec elles leurs budgets de fonctionnement, libèrent d’autres surfaces (et ainsi d’autres loyers), et que la construction du bâtiment est entièrement financée par des fonds privés.
 

J’estime que c’est un projet exemplaire,

  • Parce que je déteste l’idée d’opposer nature et culture, que les deux sont intimement liées. Mais aussi parce que ce projet, grâce notamment à un large processus de concertation, a évolué de manière à les concilier judicieusement;
  • Parce que nous les Verts, nous avons toujours dit qu’il fallait construire la ville en ville, et que la place des Nations, ce n’est pas en pleine nature, d’ailleurs cette parcelle est située en zone constructible;
  • Parce que je bondis lorsque je lis qu’il y aurait déjà bien assez de parcs dans le secteur… et que l’idée de faire d’une parcelle, aujourd’hui fermée par des murs et non entretenue, un parc public d’un hectare ouvert sur le quartier et sur la vie de la place des Nations me plaît;
  • Parce que ce projet est exemplaire du point de vue environnemental: construction THPE (très haut standard énergétique), raccordement à GeniLac (chauffage et rafraîchissement par pompe à chaleur), grande surface perméable pour les eaux pluviales, préservation de la zone forêt, maintien de la quasi-totalité des arbres centenaires, plantation dans un rayon de 800m de deux nouveaux arbres pour chaque arbre coupé;
  • Parce que le site est d’ores et déjà très accessible en transports publics (tram, bus, train), qu’un parking prévoyant le stationnement de 320 vélos est prévu, qu’aucun parking public dédié n’est construit, que les cheminements piétons seront continus entre le Grand-Saconnex et le lac;
 

Je trouve qu’il s’agit d’un projet cohérent,

  • Parce que nous votons ici sur un Plan localisé de quartier (PLQ) et non sur le programme culturel et artistique de la Cité de la musique, qui aura tout le loisir d’évoluer en fonction des retours faits;
  • Parce qu’en 2008, les conseillères municipales et conseillers municipaux vert·e·s (Ville de Genève) ont soutenu à l’unanimité la PR-620, qui donnait un préavis favorable aux modifications de limites de zones et ouvrait ainsi la porte au PLQ dont il est ici question (cf. rapport PR-620 A);
  • Parce qu’en 2013, les député·e·s Vert·e·s au Grand Conseil ont soutenu à l’unanimité le PL 10502, qui modifiait les limites de zones (et projetait d’ailleurs la Tour des Feuillantines, aujourd’hui remplacée par le projet de Cité de la musique) et qu’à aucun moment, les critiques actuelles n’ont été exprimées (cf. rapport 10502-A);
  • Parce qu’en effet, le débat a évolué depuis 2008 et 2013 et que nous faisons désormais face à une urgence climatique indiscutable. Mais sur ce projet précis, il me paraît intéressant de considérer également d’autres aspects de ce qui fait le « vivant », notamment la vie culturelle, la nécessité de se former et de transmettre, ainsi que l’ouverture au public d’un nouveau périmètre de vie et de nouvelles possibilités d’interactions dans le quartier, mais aussi à une échelle plus large
 

A mon sens, ce projet est réfléchi en accord avec les principes du développement durable, si chers à l’écolo que je suis. C’est donc pour toutes ces raisons, avec mon cÅ“ur de genevoise et de verte, que je voterai OUI à la Cité de la musique, le 13 juin 2021. 💚

À vos enveloppes de vote! 😉

Louise

Pour en savoir plus sur le projet: www.citedelamusique.ch