Aaaaah la rentrée scolaire… Les basanes à acheter, le cirque à Plainpalais et… le retour des pruneaux! Après la version de la brioche aux pépites de chocolat, voici une variation plus automnale à la compote de ces jolis fruits rustiques et délicats à le fois. Je me suis inspirée d’une recette parue dans le magazine de Betty Bossi de ce mois de septembre 2021. Simplement, à la place de faire plusieurs petits rouleaux (dans l’idée des Kanelbullar suédois), j’ai préféré faire deux grandes brioches. Le résultat est moelleux à souhait, on sent bien les fruits, le goût sucré est équilibré grâce à l’utilisation du sirop d’érable… bref, un succès pour le goûter! 🙂 Sans plus attendre, voici donc la recette!

Il te faudra, pour la pâte:

  • 500 gr. de farine mi-blanche ou rustique (cela se marie bien avec les pruneaux!)
  • 1 cc. de sel
  • 1/2 cube de levure fraîche ou un demi sachet de levure sechée
  • 80 gr. de beurre que tu auras sorti suffisamment tôt du frigo, en morceaux
  • 50 ml. de sirop d’érable
  • 250 ml. de lait à température ambiante

Et pour la compote de pruneaux:

  • 400 gr. de pruneaux
  • 3 cs. de sirop d’érable
  • 1 cs. de jus de citron
  • 1/2 cc. de cannelle

Et voilà comment procéder!

Comme souvent pour la boulange, j’utilise le grand bol de mon robot, mais avec un peu d’huile de coude, cela marche aussi bien à la main!

Tu commences par mélanger la farine et le sel, puis tu y ajoutes la levure émiettée (ou en poudre s’il s’agit d’un sachet). Tu incorpores le beurre en morceaux, avant le sirop d’érable et le lait. C’est le moment de pétrir: 10 minutes, au minimum. Il faut laisser le temps à la pâte de devenir lisse et souple grâce à l’effet du gluten. Tu couvres d’un linge humide, puis tu laisses lever tranquillement la pâte dans un coin de ta cuisine, environ 90 minutes.

Pendant ce temps, tu prépares la compote de pruneaux: il s’agit simplement de couper les pruneaux en deux, d’en retirer les noyaux, et de les mettre à mijoter avec le sirop d’érable, le jus de citron et la cannelle. Tout ce petit monde peut s’apprécier au fond de la casserole environ 10 minutes à feu moyen et à couvert. Très vite, ils vont commencer à compoter et à se défaire, mais tu peux les écraser grossièrement à la fourchette pour les aider un peu. Tu pourras voir sur le reel fait sur Instagram qu’il reste de gros morceaux. J’essayerai à l’occasion une version mixée, car même si cela sera probablement moins rustique, cela m’intéresse de voir le résultat avec une compote plus dense. Laisse refroidir la compote et va lire un bouquin entre temps.

Une fois que la pâte a levé et que la compote a bien refroidi, tu farines généreusement ton plan de travail, tu étales finement la pâte au rouleau, de manière à obtenir un carré ou un rectangle. Plus tu étales finement, plus tu auras de couches briochées…

C’est le moment de passer à la garniture: tu peux étaler la compote sur la pâte, de manière à ce qu’elle en soit recouverte. Tu roules en un gros boudin, puis tu le coupes en deux dans la longueur. Si c’est la catastrophe et que la compote dégouline de partout (comme chez moi!), pas de panique: tu replaces un peu le tout à l’intérieur du boudin. J’aurais voulu tresser les deux brins ensemble, mais c’était trop liquide, alors j’ai fait deux “escargots”, qui ont ainsi donné deux brioches. Cela va bien aussi, le goût y est!

Pendant que tu laisses encore reposer/lever pendant une quinzaine de minutes, mets ton four à préchauffer à 180°C, chaleur tournante. Tu mettras ensuite la brioche environ 30 minutes dans le bas de ton four. Les fruits qui essaient de se faire la malle vont confire sur le dessus de la brioche, tu verras que c’est trop miam… La brioche est parfaite pour le goûter ou pour le petit-déjeuner. Grâce au sirop d’érable, on évite le sucre cristallisé, mais cela reste quand même bien gourmand. Tu me diras si tu testes?

Bonne dégustation! 🙂

Louise

Brioche roulée à la compote de pruneaux