Un jour à Arles

À Arles, où nous avons passé une nuit sur la route des vacances, le patrimoine et nos racines croisent ces jours la photographie, art qui témoigne du monde contemporain par excellence, dans une joyeuse atmosphère de ville du sud…

Bilan de notre petit tour aux Rencontres de la photographie 2017: avec les enfants nous avons beaucoup aimé l’exposition « Visible World » de Fischli and Weiss​, qui témoigne du présent dans une mise en scène impressionnante et avec beaucoup de souci du détail. Sur une table de 31 mètres, les artistes présentent plus de 3000 photographies témoignant du monde actuel et de la diversité paysagère mondiale, si j’ose le terme.

Nous avons également eu beaucoup de plaisir à découvrir le travail de Niels Ackermann​ sur le projet « Looking for Lenin »​: à la recherche de statues de Lénine, l’on y découvre un pays – l’Ukraine – à la croisée des chemins entre son passé et son futur…entre un communisme paternaliste et un capitalisme sans brides, avec lesquels il faut composer dans la modernité.

Par contre, l’exposition Jean Dubuffet n’est pas recommandée aux moins de 18 ans et nous n’avons malheureusement pas pu y accéder, même si elle nous avait été chaudement recommandée. A mon grand regret, nous n’avons pas non plus été voir les portraits « Superfacial » d’Audrey Tautou car le site était à l’extérieur de la ville et pas vraiment sur notre route, ni à l’arrivée, ni au départ.

La balade dans la Grande Halle et sur le Parc des Ateliers vaut le détour: on part là aussi à la découverte croisée du patrimoine industriel/historique et d’un bout de ville en devenir, avec notamment le projet de la Fondation LUMA Arles​… J’aime ces espaces où l’ancien et le moderne se se regardent et façonnent le tissu urbain de demain.

Nous avons également apprécié les bâtiments en préfabriqué de Jean Prouvé, un architecte visionnaire probablement incompris à son époque, mais qui présente une modernité et une finesse qui nous a épatés.

Enfin, une mention spéciale pour le café Le Réfectoire​ et pour le Café des Forges, qui servent boissons et mets délicieux et sympathiques sur le site principal des Rencontres.

Dans le reste de la ville d’Arles, les enfants ont évidemment adoré l’amphithéâtre romain (arènes), le théâtre antique et même le Cloître Saint-Trophime.

Malheureusement, mes photos sont prises à l’iPhone et pas de très bonnes qualité… Mais nous y reviendrons, c’est sûr! 😊 Les Rencontres de la photographie ont lieu jusqu’au 24 septembre 2017 – courez-y!

A bientôt!

laisser un commentaire